L’or vert des micro-algues.

PUBLIÉ LE  PAR AIMEFAGOT

Les micro-algues, un marché en croissance

En 2050, la Terre pourrait héberger environ 10 milliards d’habitants. Les nourrir est donc un des défis majeurs des années à venir. La surface agricole nécessaire pour produire des protéines végétales destinées à l’alimentation humaine et animale est entrain de se réduire.

L’exploitation des océans menace quant à elle la ressource halieutique, source de protéines. La production de nouveaux aliments écologiques et nutritifs est donc une véritable nécessité. Les micro-algues pourraient bien être de très bons candidats pour devenir les stars d’une alimentation alternative. Elles possèdent en effet d’excellentes qualités nutritionnelles.

Il existe aujourd’hui entre 200 000 et 1 000 000 d’espèces de micro-algues dont seulement 30 000 sont connues et seulement une dizaine sont cultivées.

Elles se caractérisent par leur croissance rapide par division cellulaire et par leur richesse en lipides, en protéines, en pigments et en polysaccharides. On les trouve généralement en milieu aquatique, en eau douce ou dans la mer.

La spiruline 

La spiruline est une micro-algue bleu-vert, source de protéines, de vitamines et de minéraux. Les protéines contenues dans la spiruline sont de très bonnes qualité et participent au maintien des tissus musculaires.

Riche en vitamine A, en vitamine E et, en vitamine B12, mais aussi certains micronutriments comme le fer, le calcium ou le magnésium, elle est reconnue dans la lutte contre la malnutrition dans les pays en voie de développement.

Cette micro-algue possède en effet la composition la plus complète par rapport à tous les autres végétaux et sources animales. On la consomme sous forme séchée, notamment dans les compléments alimentaires. C’est l’aliment star de la santé, de l’immunité et de la vitalité !

La chlorelle

La chlorelle est une algue que l’on trouve en eau douce. Elle est notamment connue pour ses propriétés antioxydantes. Source de vitamine B12, de minéraux comme le calcium, le magnésium et le fer et de chlorophylle, elle stimule le système immunitaire.

Comme la spiruline, la chlorelle est très riche en protéines puisque celles-ci constituent en effet 50 % de sa composition. C’est également une bonne source de lipides grâce aux acides gras essentiels polyinsaturés de type oméga 3 qu’elle contient. 

Des produits dérivés à forte valeur ajoutée

Le DHA

Sur le marché des oméga 3, les huiles d’origine végétale issues de micro-algues représentent une véritable solution de santé grâce à leur richesse naturelle en DHA.

Celui-ci est l’un des trois oméga-3 nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme. Jouant de nombreux rôles fonctionnels et structurels, il permet notamment de ralentir le déclin cognitif lié au vieillissement et de contribuer à un effet protecteur contre les maladies neurodégénératives.

Les protéines végétales

Les micro-algues constituent une source de protéines intéressantes. Elles permettent de diminuer le recours à la viande ou au poisson. Elles sont de plus en plus consommées par les végétariens et les sportifs dont le besoin en protéines est plus important, mais qui cherchent tout de même à réduire celles d’origine animale.

La phycocyanine antioxydante

Les micro-algues renferment de la phycocyanine, un pigment bleu qui possède de nombreuses propriétés antioxydantes. Elle soutient notamment l’action de détoxification des reins et du foie, elle protège les cellules contre les radicaux libres. Elle favorise également le bon fonctionnement du système immunitaire.

La phycocyanine est hydrophile et elle se dissout donc dans l’eau. On considère que la biodisponibilité de la phycocyanine extraite en solution aqueuse est environ 30 fois supérieure à celle d’une phycocyanine dans sa forme originelle. Ingérée sous forme de solution liquide, sa biodisponibilité, son assimilation et ses effets sur l’organisme augmentent donc considérablement.

CONCLUSION

Les micro-algues représentent donc une véritable mine d’or pour l’alimentation de demain. Au-delà de leurs qualités nutritionnelles indéniables, elles permettent également de favoriser la préservation de l’environnement en limitant la consommation de ressources animales.

Si les consommateurs ne sont pas tous prêts à consommer de la spiruline à tous les repas, ils sont de plus en plus nombreux à ajouter les micro-algues à leur alimentation quotidienne, que ce soit sous la forme de compléments alimentaires ou de produits de consommation courante comme dans les boissons, les pâtes ou les biscuits.

Qui a rédigé cet article ?

Florence CULTIER

Florence CULTIER

Nutritionniste et ingénieure-maître en Santé, Florence est consultante marketing, spécialiste des marchés de la santé, de l’alimentation et du sport. Elle a fondé l’agence de conseil PepsWork, qui vitamine les projets d’innovation de ses clients, de l’idée jusqu’à la mise en marché, et plus encore..  sur du content marketing, de la communication scientifique, technique et nutritionnelle, des livres blancs et des articles de blog.